ALFRESCO MEETUP, France 2010 : Résumé de la conférence : Le marché de l’open-source et d’Alfresco (Denis Dorval, Alfresco, VP EMEA)

May 9, 2010

Voici les notes prises pendant la présentation de Denis Dorval:

(sorry it’s in French). 

Le marché Alfresco :

  • Les USA sont le 1er pays (en terme de nombre total d’utilisateurs),
  • La France est le 1er pays (en terme de nombre total d’utilisateurs, rapporté au nombre d’habitants),
  • L’Europe est la 1ère région utilisatrice, devant les USA.

 

Alfresco : statistiques 2009 :

  • > de 2 millions de download au total,
  • 70.000 instances lives (version community) installées dans le Monde (tracking via un système heartbeat, inclus dans le produit) ; ceci représente plus de 1 million d’utilisateurs actifs.
  • + 50% d’augmentation du nbre de membres de la communauté => 150.000 membres (au sens large, cela inclus les clients, les développeurs, les membres des forums, etc).
  • 1100 clients de la version enterprise :
    • dont + de 300 nouveaux clients en 2009 (monde).
    • Répartition des clients :
      • 45% USA,
      • 40% Europe (dont environ 9% en France, soit 100 clients Enterprise environ),
      • 10% Asie,
      • 5% autre.
      • 100 nouveaux partenaires (monde)
      • 20 nouveaux partenariats OEM.

 

CA Alfresco :

  • En 2009 : +61% de croissance (CA total 2009 = environ 20 millions de $).
  • Staff : + 29%
  • Alfresco est désormais la plus grosse compagnie open-source privée indépendante (la plus grosse compagnie publique étant Red-Hat).

 

Le support d’Alfresco est désormais 24/24 7/7 (centre de support aux US, Europe et Australie).

Les ventes d’alfresco se font principalement à des clients qui ont déjà un ECM en interne (car il connaisse le ROI d’un tel système, et il n’est pas nécessaire pour Alfresco de les convaincre).

Les arguments contre les « gros vendeurs » :

  • Côuts : EMC, Documentum, FileNet,
  • Difficiles à déployer : Vignette, Intervoven, etc,
  • Lock in : IBM Lotus, MS Sharepoint (ne tourne que sur une stack MS).

 

Les clients d’Alfresco :

  • Au niveau monde :
    • Les systèmes d’ECM sont un besoin générique (transverse), ont retrouve donc Alfresco chez tous les types de clients, mais plus principalement :
    • Domaine publique (gouvernement et administration),
    • Finance et Assurance (car ceux sont des « usines à produire des documents », type contrats, etc).
    • A noter que SAP a choisit Alfresco pour l’interne (55.000 employés ; périmètres DM, WCM et Collab).
    • En France :
      • Clientèle de grands compte (car ils produisent par définition beaucoup de contenus), mais aussi de PME/PMI car une des particularités d’Alfresco est que l’on peut commencer petit avec une licence 1 CPU (le soft est très facile et rapide à déployer/administrer par comparaison aux projets long terme des gros éditeurs).
      • Environ 100 clients payants,
      • Taux de renouvellement de la souscription = 85 à 90%.

 

Pour un grand compte, les critères du choix d’Alfresco sont :

  • Scalabilité et robustesse,
  • Architecture ouverte (CIFS, webdav, FTP, SSO) et standard java,
  • Facile à déployer (on peut commencer petit rapidement, puis construire plus gros),
  • Critère majeur : le prix (très bon TCO en comparaison des éditeurs concurents).

 

Les partenaires :

  • Actuellement environ 50 partenaires intégrateurs sur la zone France/Benelux (40 en France et 10 Benelux).

 

Etude IDC (commandée par EMC 🙂

  • D’ici 2020, le volume total de données va être x 44 (augmente actuellement de 45% par an),
  • Les capacités de stockage devraient faire x 30,
  • Problème : le budget des entreprises dans le domaine ECM/stockage ne va progresser que d’un facteur 1,4…
  • Analyse d’Alfresco : les solutions open-source sont donc bien placées étant donné leur meilleur rapport qualité/prix.

 

Le marché des services et logiciels open-source (étude Forrester ?):

  • En 2009 : répresente 1,4 Milliards d’euros (pour la France),
    • Soit seulement 4% du marché total des services et logiciels,
    • En 2010 : +30% de croissance prévue pour le marché open-source.
    • En 2010 : les services et logiciels open-source devrait représenter entre 8 et 10% du marché total.

 

Parmi les objectifs marketing d’Alfresco en 2010 :

  • Campagne « switch to Alfresco » : partenariat avec un éditeur de connecteurs bien connu, pour faciliter la migration de données depuis des solutions ECM existantes vers Alfresco.
  • « Focus to solution »….pas d’info sur ce point…future marketplace Alfresco pour vente de modules ?
  • Expansion du réseau partenaires.

 

Note : recrutement de Bassem Asseh : responsable commercial France pour les grands comptes (en complément de Philippe Galland).


A shift in Alfresco Community license to LGPL

January 28, 2010

Alfresco has annouced that they will change (with the Alfresco 3.3 Community release in March) the licence for the free version of Alfresco.

As John Newton said:
“What the LGPL license provides over GPL is the ability to link in the Alfresco repository without affecting proprietary software that links it.”
(…)
“We do this in the spirit of making Alfresco available as a CMIS platform and a general ECM platform to build content applications without inhibiting your business opportunities. What we hope is that your applications will build demand for Alfresco services from Alfresco Software, particularly in larger enterprise environments.”

So basically the target is to allow other software vendor (and OEM ?) to use Alfresco as a core repository, used to manage persistency of content/documents, and to expose it through CMIS.

To give you a concrete example, look at the IBM partnership announced recently at Lotusphere in Janaury:
Alfresco Content Services for IBM Lotus

With CMIS as the “SQL for unstructured content”, Alfresco probably target to becomes the universal “database for documents”.

From my point of view, this strategy clearly make sense !

For more info (John Newton’s blog):